L'objectif du programme

Créé en 1996, ce programme de recherche est issu d'une initiative du ministère en charge de l'écologie et du Groupement d'intérêt public ECOFOR, avec le soutien du ministère en charge de l'agriculture. Il étudie les relations entre biodiversité et gestion forestière. Porté à l'origine sur l'étude de l'impact des modes de gestion sur des compartiments de la biodiversité, le programme s'est progressivement orienté vers des approches fonctionnelles de la biodiversité pour l'écosystème forestier tout en s'ouvrant à des questions socio-économiques. Le programme s'est construit en associant chercheurs et gestionnaires dans ses instances, dans le déroulement des projets et leur restitution. Quel est l'impact des différents modes de gestion sur la biodiversité ? Quel rôle joue la biodiversité dans le fonctionnement des écosystèmes forestiers ? Comment les modifications de ce fonctionnement affectent-elles la biodiversité ? Quels rôles ont les acteurs de la gestion et les politiques publiques dans les pratiques de terrain? Quelle cohérence entre les mesures prises pour la conservation de la biodiversité et pour l'adaptation au changement climatique ? Voici le type de questions qui ont suscité le lancement des cinq appels d'offres. Les cinq projets en cours sélectionnés dans le cadre de dernier appel à projets 2013-2018, portent sur des questions écologiques pouvant éclairer les politiques publiques actuelles : quatre projets orientés sciences de la nature questionnent à la fois le lien biodiversité – changement climatique, la relation biodiversité – gestion forestière et le lien gestion forestière – changement climatique avec une approche expérimentale ; le cinquième, orienté sciences humaines, se situe à l'intersection du triptyque biodiversité – changement climatique – gestion forestière. L'ensemble des travaux menés dans le cadre de ce programme a fait l'objet de nombreuses publications sous la forme de recueils, de synthèses bibliographiques, d'articles scientifiques, etc. (voir onglet publications)

Les instances du programme

Le programme est piloté par un Conseil Scientifique et un Comité d'Orientation. Ces deux comités proposent des actions d'animation, d'évaluation et de valorisation du programme. ECOFOR est en charge de l'animation des instances.

Le Comité d'Orientation

Il a pour mission de définir les orientations du programme, de déterminer les projets prioritaires à partir de la présélection réalisée par le conseil scientifique. Il est composé de représentants d'organismes concernés par la biodiversité et la gestion forestière.

Il réunit actuellement les organismes suivants :

  Présidence : Ministère en charge du développement durable (MEDDE)

  Autres membres

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche (MESR)
Ministère en charge de l'agriculture (MAAF)
AgroParisTech- ENGREF
Centre national de la propriété forestière (CNPF)
Espaces naturels de France (ENF)
Fédération France Nature Environnement (FNE)
Fédération nationale des communes forestières françaises (FNCOFOR)
Fédération nationale des parcs naturels régionaux
Fédération nationale « Forestiers privés de France »
Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB)
Groupement d'intérêt public ECOFOR (GIP ECOFOR)
Institut National de l'Information Géographique et Forestière (IGN)
Interprofession « France Bois Forêt »
Office national des forêts (ONF)
Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS)
Parcs nationaux de France (PNF)
Réserves naturelles de France (RNF)
Société forestière de la Caisse des dépôts et consignation (SFCDC)
WWF France
Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME)

Le Conseil Scientifique

Il a pour missions de formaliser les orientations en termes scientifiques pour aboutir à un appel à propositions de recherche, d'expertiser les réponses et les rapports intermédiaires et finaux. Il est composé de personnalités choisies pour leurs compétences scientifiques.

Il réunit actuellement :

Présidente : Meriem FOURNIER (AgroParisTech)

Marieke BLONDET (AGROPARISTECH)
Thomas CORDONNIER (Irstea)
Daniel EPRON (Univ. Nancy)
Serge GARCIA (Inra)
Christian GAUBERVILLE (CNPF-IDF)
Frédéric GOSSELIN (Irstea)
Hervé JACTEL (Inra)
François LEFEVRE (Inra)
Myriam LEGAY (ONF)
Roselyne LUMARET (CNRS)
Xavier MORIN (CNRS)
Marie-Dominique RIBEREAU-GAYON (CNRS)
Thierry TATONI (Univ Aix-Marseille)

Les appels à propositions de recherche

L'appel à propositions de recherche paru fin 2013 s'intitule « Biodiversité, gestion forestière, changement climatique et politiques publiques ». Il s'inscrit à l'intersection de trois domaines majeurs des politiques publiques : préservation de la biodiversité, mise en place de stratégies de réponse au changement climatique et promotion de gestions durables. Conforme à l'objectif général du programme BGF de renforcer les liens entre gestion, recherche et politiques publiques, cet appel vise à étoffer l'apport d'éléments d'aide à la décision aux responsables concernés par la préservation de la biodiversité dans les forêts. Il met l'accent sur des questions scientifiques centrées sur les interactions, à l'échelle écosystémique, entre biodiversité et gestion forestière dans un contexte de changement climatique compte tenu, d'une part sur le plan écologique, de la structure, de la composition, de la dynamique et du fonctionnement des écosystèmes et, d'autre part sur le plan humain, de l'interprétation des informations par l'ensemble des acteurs et de la chaîne menant de l'information à la décision d'agir ou de ne pas agir. Les projets ont été présentés lors d'un colloque de lancement, le 5 juin 2014 (voir onglet événements).
[Télécharger la version complète de l'Appel 2013]

L'appel à propositions de recherche publié en 2010 a été l'occasion de positionner le programme dans une perspective quinquennale avec la rédaction d'orientations générales pour la période 2010-2015. Ces orientations mettent en avant la nécessité de renforcer les liens entre gestion, recherche et politiques publiques et proposent d'étudier des situations de gestion variées autour des questions scientifiques allant de l'observation de la biodiversité à la fragmentation des paysages en passant par les services écosystémiques et les relations entre parties prenantes sur le territoire. Les projets ont été présentés lors d'un séminaire de lancement, le 10 février 2011 et leurs résultats ont fait l'objet d'un colloque de restitution les 5-6 juin 2014 (voir onglet événements). Trois synthèses thématiques transversales aux projets des appels 2010, 2005 et 2000 ont été publiées à l'automne 2014 (voir onglet publications).
 [Télécharger la version complète de l'Appel 2010]

L'appel à proposition de recherche paru en 2005 avait pour objectif de fournir des connaissances sur la réponse de la biodiversité à la gestion et à l'aménagement, sur l'influence de la biodiversité sur le fonctionnement des écosystèmes forestiers, en plaçant ces questions dans une perspective d'utilisation par la gestion. Il avait aussi pour ambition d'approfondir les connaissances des processus économiques et sociaux à l'œuvre dans la gestion de la biodiversité. Parallèlement, une réflexion sur les indicateurs de biodiversité a été lancée. Un ouvrage sur cette thématique a été publié en 2012 (Téléchargez l'ouvrage  ici).
 [Télécharger la version complète de l'Appel 2005]

L'appel à propositions de recherche paru en 2000 reprenait les points non traités par les projets mis en œuvre dans le cadre de l'APR précédent : Comment la biodiversité résulte-t-elle des processus écologiques ? Comment contrôle-t-elle les processus écologiques (flux d'espèces, de masse, d'énergie et de nutriments, réaction aux perturbations) ? Il accordait également une attention particulière à la simplification de la structure de la végétation qu'entraîne la rationalisation de la gestion forestière, à la fois à l'échelle du peuplement forestier et du paysage. Les huit projets sélectionnés à la suite de cet appel à propositions sont arrivés à échéance fin 2004.
 [Télécharger la version complète de l'Appel 2000]

L'appel à propositions de recherche de 1997 a permis la sélection et la mise en œuvre de dix projets. L'objectif transversal à l'ensemble des projets était l'étude de l'impact des modes de gestion sur des compartiments de la biodiversité (oiseaux, plantes, arthropodes) dans différents contextes. Les résultats ont montré l'influence assez faible du mode de gestion par rapport à celle des usages passés (du sol ou de la forêt), de la structure du paysage ou encore des dynamiques de végétation à l'œuvre dans les contextes de changement d'utilisation des terres.
 [Télécharger la version complète de l'Appel 1997]

Evaluation du programme

L'évaluation du programme a été mandatée par le ministère en charge de l'écologie et réalisée par deux bureaux d'études (Biotope et Technopolis). Cette évaluation a permis de mettre en avant les réalisations du programme et ses manques qui doivent certainement être relativisés au regard du budget de ce programme. Des suggestions d'amélioration ont été émises et les instances de ce programme ont examiné ces propositions pour déterminer les priorités d'actions du programme.
L'évaluation complète est disponible ci-dessous (les annexes méthodologiques du document ont été supprimées à la demande des bureaux d'études).
[Télécharger le rapport d'évaluation 2008 du programme Biodiversité et Gestion forestière]

Contacts

Jurgis Sapijanskas (MEDDE) : jurgis.sapijanskas[at]developpement-durable.gouv.fr
Viviane Appora (ECOFOR) : viviane.appora[at]gip-ecofor.org



© GIP-Ecofor 2011-2017